Rechercher
  • Adrien

Interview exclusive de notre première cliente !

Un an plus tard, que pensent nos premiers clients de leur expérience Prestonn ?


Good news ! Prestonn a maintenant un an. Si cette année fut éprouvante pour beaucoup de monde, pour nous elle fut remplie de nouvelles aventures et de beaux défis qui nous ont permis d'apprendre et d’évoluer.

Aujourd’hui nous revenons sur l’une de nos premières aventures : l’accompagnement de Raphaëlle dans l’acquisition de ses locaux.

Psychologue de profession, Raphaëlle louait depuis quelque temps un cabinet à Clichy avant de nous contacter et de se lancer dans un projet d’acquisition.


Elle a accepté de répondre à nos questions pour nous expliquer plus en détail sa collaboration avec Prestonn.


Ma rencontre avec Prestonn



Comment as-tu trouvé Prestonn ?

Le bouche-à-oreille ! C’est via des amis que j’ai en commun avec Grégoire et Adrien (fondateurs de Prestonn) que j’ai entendu parler d’eux. De mon côté j’avais déjà pensé à acheter un cabinet, donc je me suis dit que c’était l’occasion de me renseigner et je les ai contactés.



Pourquoi pensais-tu acheter tes locaux professionnels avant d’entendre parler de nous ?


Je m’étais déjà rendu compte que ce n’était pas forcément rentable de louer tous les mois alors que je pouvais posséder mon propre cabinet. Avoir un local avec plusieurs salles de consultation me paraissait plus rentable. En revanche je ne m’étais pas du tout renseigné sur les démarches à effectuer, c’était une idée lointaine.


Appréhendais-tu de te lancer dans un projet d’acquisition ? Une crainte particulière ?


Je n’y connaissais rien dans le processus d’acquisition de locaux, la gestion d’un projet comme celui-ci m’intimidait un peu. Dans mon esprit, cela représentait un travail à mi-temps si je me lançais seule. Compte tenu du fait que je travaille à temps plein cela me paraissait compliqué. De façon générale, la gestion du projet m'impressionnait.


Combien de temps y a-t-il eu entre le moment où tu es rentré en contact avec Prestonn et celui où tu t’es lancée ? S’il y a eu temps de réflexion, peux-tu nous dire comment tu as pesé le pour et le contre ?


C’était il y a quelques temps maintenant donc je ne me souviens plus exactement mais je crois que j’ai pris 2-3 mois à peser le pour et le contre. Si j’avais déjà l’ambition de faire ce projet, je ne pensais pas me lancer aussi tôt. Dès la première rencontre avec Grégoire et Adrien ils m’ont expliqué ce qu’ils pouvaient faire pour moi et ça correspondait vraiment à mes attentes. Le seul frein à mon projet était de trouver les fonds pour me lancer, un apport étant nécessaire à ce type d’investissement. C'est toujours plus compliqué de négocier avec la banque un projet d’emprunt quand on est auto-entrepreneur et cela surtout quand ça fait moins de trois ans que l’on travaille. Le salaire variable d’une psychologue peut faire peur aux banques, d'autant plus lorsque l’on a le statut d’auto-entrepreneur. Ma situation professionnelle me paraissait vraiment être un frein pour initier ce projet.


Dans le feu de l’action :



En quoi Prestonn t'a fait gagner du temps ?



Sur plusieurs choses, tout d’abord le fait de trouver un bien. C’était mon premier investissement immobilier et je ne savais pas trop quoi, comment et où chercher. Rapidement ils ont su me proposer des biens adaptés à mes critères de recherche. Autre point important, je n’arrivais pas du tout à me projeter dans un local vide qui nécessitait des travaux. Eux ont tout de suite eu l’œil pour savoir comment optimiser l’espace et aménager le cabinet. Point très important, ils ont fait preuve de pédagogie et ont su m’expliquer ce qu’il était possible de faire et à quel prix. J’admets que, spontanément, je n’aurais probablement pas eu le bon regard sur le bien que j’ai acheté.


Y a-t-il un domaine dans lequel tu pensais pouvoir t’aventurer sans aide, avant de te rendre compte que tu n’aurais pas pu le faire seule ?


La partie bancaire a été très difficile car j'ai dû multiplier les échanges avec ma banquière. Le contexte de Covid-19 (dépôt du dossier en avril 2020) n’a pas aidé à faire avancer le dossier. En revanche, je ne m'attendais pas à ce que les sujets liés à l’immeuble en lui-même soient si compliqués. La gestion avec le syndic, la bonne lecture du règlement de copropriété, la possibilité d’apposer une plaque, les PV d’assemblée générale… Je n’y connaissais rien ! Si je n’avais pas été aiguillée par Adrien et Grégoire qui m’ont expliqué comment ça fonctionnait, j'aurais peut-être négligé cette partie-là et il y aurait vraisemblablement eu des répercussions par la suite. Je me rends compte aujourd’hui que la vie d’un immeuble est importante et qu’il est indispensable de s’en soucier lorsque l’on installe son cabinet. Ils m’ont aussi présenté les membres du conseil syndical, ont initié des discussions avec eux et négocié mon installation. 6 mois après, je suis encore en contact avec les copropriétaires de l’immeuble, on échange souvent et ça me sert beaucoup. C’est un réflexe que je n’aurais pas eu sans Prestonn. Je ne m'attendais pas à ce que cette partie-là soit aussi complexe.


Sur quel(s) point(s) précis Prestonn t’as le plus aidé selon toi ? Raconte-nous une anecdote.


Honnêtement, ça a été une aide essentielle du début à la fin ! Sans Prestonn, je n’aurais probablement pas mené ce projet à son terme et ça d’autant plus avec la Covid !



Ce n’est pas vraiment une anecdote mais quand ils m’ont trouvé le bien, c’était à une rue de mon ancien cabinet et je ne m’attendais pas à ce qu’ils respectent autant la zone déterminée ensemble. Aussi, le local était une ancienne boutique et c’était vraiment difficile de s’y projeter dès la première visite. Grégoire et Adrien ont tout de suite vu le plan qu’il fallait faire et m’ont montré comment s’organiser. Il y avait pleins de choses auxquelles je n’avais pas pensé pour gagner de l’espace dans mon bureau (empiètement sur la salle de douche), créer une salle d’attente au milieu d’un espace vide etc. Ils ont rendu la chose simple et accessible et aujourd’hui mon cabinet ressemble exactement à ce qu’ils m’avaient décrit lors de cette première visite. C’est leur expérience et leur confiance qui m’ont aidé à me projeter sans quoi je ne serais surement pas aller au bout de mon projet. Après, sur tout l’aspect administratif/ paperasse, ils m’ont fait gagner un temps fou. En définitive, ils m’ont aidé de A à Z et il n’y a pas un aspect du process que j’aurais pu faire toute seule. On avait un point par semaine pour débriefer de ce qui avait été dit ou fait avec les différents acteurs (agent, entrepreneurs, architecte, copropriété etc).

Quand on a un travail c’est difficile de faire ce qu’ils ont fait en parallèle. Je dois être 100% disponible pour mes patients et je ne peux pas prendre un appel en pleine consultation pour gérer un sujet de copropriété ou une question de chantier… D’autre part, ce type d’investissement préoccupe beaucoup l’esprit quand on s’en occupe seule et j’étais contente de pouvoir me décharger de cette responsabilité. C’était un vrai soulagement !







Avec du recul ….






Avec le recul, est-ce que tu penses que tu aurais pu accomplir ce projet sans l’aide de Prestonn ? Si non, pourquoi ?


En tout cas pour une première expérience d’achat d’un bien c’était essentiel d’avoir l’équipe Prestonn à mes côtés. Et encore, même si ça n’avait pas été mon premier investissement, ça aurait été dur de s’en passer. Je ne me serais probablement pas lancée sans eux.


Si tu devais rassurer des indépendants qui hésitent encore à passer le cap, que leur dirais-tu ?


Même si le budget d’une acquisition immobilière peut faire peur, cela est vite relativisé par le bénéfice réel que ça représente chaque mois et plus tard par l’argent capitalisé lorsque l’on revend. Ça reste très intéressant même si ça fait un peu peur au début. Pour tout le temps et la productivité gagnée ça vaut vraiment le coup ! Moi je ne regrette absolument pas, j’ai même pour projet de le refaire éventuellement un jour avec un autre cabinet.

En plus de ma propre salle de consultation, j’ai mis en location 2 autres salles à des professionnels de santé. Maintenant que c’est lancé ça marche super bien !





2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout